Concert pour la paix

Le 16/05/22 à 12:46 dans
Concert

La chorale de l’école secondaire EEB1 a donné leur magnifique « Concert pour la Paix » le 30 avril, samedi en fin d’après-midi, à l’église Saint Adrien d’Ixelles.

Le concert était dédié aux victimes de la guerre en Ukraine, à ceux qui pleurent la perte d’êtres chers, et aux familles déplacées et divisées.

 

 

La chorale a interprété son programme complet de 14 chansons comprenant des spirituals et des chants folkloriques traditionnels bien connus, de la musique sacrée représentant différentes périodes de l’histoire de la musique (renaissance, romantique ou moderne d’inspiration grégorienne), ainsi que des pièces de compositeurs contemporains de traditions et de genres différents provenant du monde entier (suédois, norvégien, américain, polonais ou philippin).

 

L’église Saint Adrien d’Ixelles, construite au milieu du vingtième siècle, a offert un cadre exceptionnel, avec sa large acoustique et ses fenêtres néogothiques colorées aux motifs abstraits en arrière-plan.

Le concert a été préparé et dirigé par le Dr Joanna Muśko, professeur de musique et chef permanent de la chorale secondaire EEB1 depuis 2015.

 

C’était vraiment émouvant d’entendre « Everybody Sing Freedom » au début du concert, un spiritual chanté à l’origine par les esclaves afro-américains, interprété par ces 90 voix d’adolescents innocents et pleins d’espoir, juste après que nous nous soyons installés dans nos sièges, venant du monde extérieur où les terribles nouvelles émergent constamment sur la situation en Ukraine.

 

C’était également très émouvant d’écouter « Tebe Poyem/To Thee We Sing », un morceau sacré du compositeur russe du début du XXe siècle, Sergei Rachmaninoff, dans sa langue originale. Cela a rappelé à nos parents l’époque où il avait été appris par le chœur il y a deux ans, alors qu’on se préparait à participer au Festival international des chœurs de Saint-Pétersbourg, qui n’a jamais eu lieu en raison de l’apparition de la pandémie.

 

La plupart des morceaux ont été interprétés par le chœur mixte au complet et accompagnés par Agnieszka Zywert, pianiste renommée et professeur de musique de l’EEB1. Pour « Ecce Novum » et « The Rose » du compositeur norvégien Ola Gjeilo, le chœur a été rejoint par un quatuor à cordes avec Monika Tomasik-Kowalczyk et Pablo García au violon, Martin O’Sullivan à l’alto et Gabrielle Arnett-de Burbure au violoncelle. « The Gallant Knight » du compositeur américain Mark Patterson a été chanté par un chœur d’hommes. L’élève de S7 Mikołaj Muśko a également contribué en jouant de la guitare électrique et de l’instrument médiéval traditionnel, la vielle à roue.

 

 

Entre les chansons, les élèves ont lu à haute voix les textes de liaison en utilisant leurs différentes langues maternelles, représentant ainsi la diversité culturelle de notre école comme une belle façon de montrer la solidarité humaine. Outre l’anglais comme langue commune, nous avons entendu des mots en français, slovène, hongrois, polonais, italien, espagnol et allemand. C’était extraordinaire d’entendre la présentation en ukrainien d’Olha Kniazhnytska, une chanteuse invitée, qui a également interprété quelques parties en solo – par exemple dans « Misericordias Domini » de Henryk Jan Botor, un compositeur polonais contemporain.

 

C’est avec fierté et joie que nous, parents, avons vu nos enfants chanter ensemble avec enthousiasme, mais aussi avec beaucoup de sérieux, s’immerger dans cette merveilleuse discipline artistique qu’est la musique, et la partager avec nous. Pour tout cela, nous remercions la merveilleuse chef d’orchestre-pédagogue, la Dr Joanna Muśko, qui, bien qu’elle donne l’impression que cela se fait sans effort, a investi beaucoup de temps et d’énergie pour encadrer nos enfants régulièrement pendant le temps scolaire, ainsi que lors des week-ends d’étude que la chorale passe à Monschau, en Allemagne.

 

Il n’est pas étonnant qu’après avoir été présentée avec une telle joie et une telle grâce par le chœur à la fin, on a demandé qu’on chante en rappel « Le Cercle de la Vie », la chanson mélodique du thème de la comédie musicale du Roi Lion, par le compositeur philippin Fidel Calalang Jr.

 

Le concert s’est terminé par les mots de conclusion du directeur de l’EEB1, Brian Goggins, qui s’est dit émerveillé par la performance et a souligné l’importance de rassembler la communauté de l’EEB1, les élèves, les parents et les enseignants, en gardant à l’esprit ce qui se passe dans le monde.

 

Pour nous, les parents, c’était merveilleux d’oublier les difficultés du monde qui nous entoure pendant une heure ou deux et de simplement célébrer le talent de nos enfants et sentir que nous faisons partie de cette communauté.

 

 

Celles et ceux qui ont raté le concert se seront peut-être consolé en voyant la chorale chanter le 8 mai, au Conservatoire royal de Bruxelles, où elle s’est produite dans le cadre du concert de printemps de l’EEB1.

 

Par Eszter Rumbold-Molnár, parent-reporter de l’EEB1 APEEE NewsFlash, 5.5.2022